mardi 1 juin 2010

Du début des cycles en astrologie

par Jacques HalBronn


A en croire André Barbault, la conjonction serait un aspect déterminant en astrologie. Cela l'aura conduit, avec des fortunes diverses, à traiter par exemple du cycle Saturne-Neptune en comparant ce qui se passe à chaque conjonction tout comme à l'indice cyclique qui privilégie le rassemblement des astres lents dans un espace réduit du ciel.
Nous -même avons été influencés par une telle doctrine mais nous avons fini par nous en démarquer. La conjonction pour nous n'est pas un commencement de cycle mais le "sommet" du cycle. Or, les changements se font non pas au centre mais aux frontières, d'où les contrôles qui y sont instaurés.(Ligne Maginot, mur d'Hadrien, Grande Muraille de Chine), pour une ville, ce sont les remparts, les "portes". Nous irons même jusqu'à dire que rien de décisif ne correspond à la conjonction, si ce n'est par hasard, du fait du jeu d'autres paramètres non astrologiques. Et il en est de même, d'ailleurs, pour l'opposé de la conjonction, qui est l'opposition et que nous préférons appeler la disjonction, à savoir le point où la conjonction est totalement disjointe.
On nous objectera peut- être que Barbault a "prouvé" l'importance des conjonctions. L'on nous permettra d'en douter. Certes, des recoupements ont été proposés à l'appui de cette approche mais ce genre de "preuve" a ses limites quand cela ne tient pas sur le plan théorique. Or, il nous semble que nous avons montré, dans divers articles, que c'était le passage d'une phase à une autre qui était le plus "critique", qui générait le plus d'interrogations et qui occasionnait les changements les plus remarquables. Certes, en 1989, Saturne était-il en conjonction avec Saturne mais à ce moment t là il y avait dans le ciel d'autres configurations qui nous paraissent avoir été plus déterminantes, à savoir la position du dit Saturne au semi-octile d'une des 4 étoiles fixes royales, le semi-octile, étant le quart du carré (90°) et précédant la conjonction ou la disjonction, puisqu'il y en a deux par phase (croissant et décroissant)
On nous accordera que de tels débats sont absolument cruciaux pour la prévision astrologique. Et rappelons que pour nous, la prise en compte des planètes transsaturniennes n'est pas pertinente. C'est ainsi que l'étude des deux guerres mondiales du siècle dernier ne se comprend que par rapport aux semi-octiles de Saturne avec les 4 étoiles fixes royales. En juillet 14, Saturne est en fin gémeaux, donc en semi-octile à Aldébaran tout comme il le sera en juin 1944, soit trente ans plus tard, Configuration qui se reproduit, d'ailleurs actuellement, alors que Saturne se place à la fin de la vierge, au semi-octile de Régulus.
On nous objectera que juin 1944 n'est pas le début ....de la Seconde Guerre Mondiale. Mais le débarquement en Normandie sonne le glas du Troisième Reich lequel régnait sur toute l'Europe continentale (à la façon de l'empire napoléonien), tout comme 1914 mit fin à une sorte de paix européenne, d'équilibre entre blocs..
Rappelons que dès 1975, nous avions mis en avant la dialectique Unicité/Multiplicité qui conduisait les sociétés à faire alterner petites et grandes entités politiques.(exposé à Aalen , dans le cadre des congrès Ebertin "le cycle de Saturne et le processus colonisation/décolonisation", repris dans Clefs pour l'astrologie, Paris, Seghers, 1976), avec depuis divers ajustements, ce qui montre qu'au départ, il s'agissait d'une observation de la dynamique historique et non l'application d'une grille astrologique rigide.




JHB
30.03. 10

1 commentaire:

Rosiana Monbon a dit…

Je suis vraiment fière de vous découvrir, votre blog est vraiment super ! J’aime bien son interface, et j’ai trop adoré le contenu aussi. Surtout continuez ainsi !

voyance mail gratuite ; voyance gratuite par mail